Connexion

Entretien avec Aurélie du blog « je vais guérir »

Mon Jan 27 2020 14:16:37 GMT+0000 (Coordinated Universal Time)

🎤

Interview réalisée par écrit le week-end du 25/26 janvier 2020.

Qui êtes vous et d’où venez vous ? Quel est votre parcours ?

Je m’appelle Aurelie, j’ai 39 ans et je suis Lyonnaise. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été angoissée. Le stress a toujours fait partie de ma vie et j’ai appris à vivre avec tant bien que mal... Un examen, un rendez vous, un entretien, ou une simple discussion ont été de véritables épreuves pour moi. Ce stress m’a pourri la vie. Je me suis longtemps cachée derrière et j’ai raté pas mal de belles opportunités. J’ai été une ado et une jeune femme très mal dans sa peau, terrorisée par la vie. Mes crises d’angoisses sont apparues sur le tard (30 ans), mais avec le recul on s’en rend bien compte que j’avais le bon terreau pour les favoriser... Cette période m’a profondément marquée car c’est très difficile à vivre surtout quand on a aucune technique pour les gérer. Heureusement j’ai fait un gros travail sur moi, j’ai beaucoup lu, je me suis beaucoup documenté et j’ai découvert des méthodes qui m’ont fait évoluer. Aujourd’hui je vais beaucoup mieux et je veux aider en retour les personnes qui se sentent désemparées. Je veux leur montrer que des solutions efficaces existent et que l’on peut s’en sortir...

Racontez moi votre première expérience de crise d’angoisse ?

Ma première crise d’angoisse est apparue soudainement. J’avais 30 ans, beaucoup de travail et des jumeaux à gérer à la maison. Le manque de sommeil, le stress au boulot, les soucis, le manque d’argent, et ma nature d’angoissée m’ont inévitablement conduit vers ce que j’appelle aujourd’hui « l’enfer sur terre ». Sur le moment, je n’ai pas compris ce qu’il se passait et et j’ai paniqué. Je pensais que je faisais une crise cardiaque. Mon coeur s’est emballé, je me suis sentie mal, j’ai eu des vertiges, je n’arrivais plus à respirer, et surtout j’avais la sensation que j’allais mourir... j’ai fini par tomber dans les pommes. C’est les pompiers qui m’ont expliquer que je venais de faire ma première crise d’angoisse...

Quelle signification a t-elle aujourd’hui ?

Pour moi, elle a été le début d'une descente aux enfers... Traumatisée par les sensations et les émotions puissantes que cette crise m’a fait ressentir j’ai développé le fameux « peur d’avoir peur ». Ce qui m’a bien sur emmener dans le cercle vicieux des crises d’angoisses. On a tellement peur de revivre cet événement terrifiant que la moindre sensation ou le moindre petit symptôme est analysé et engendre de l’angoisse. Pourtant aujourd’hui, je vois cette période comme une étape nécessaire à mon évolution. Mon corps a tiré la sonnette d’alarme et m’a poussé dans mes retranchements. Sans les crises d’angoisses je n’aurais jamais découvert ces méthodes qui aujourd’hui m’accompagnent et m’aident dans mon quotidien. Aujourd’hui je remercie le ciel de m’avoir fait traverser cette « épreuve ». Sans elle, je n’aurai pas grandi. Sans elle je serais encore terriblement engluée dans mes peurs et mon anxiété.

Si vous reviviez cette première crise avec les connaissances que vous avez aujourd’hui , que feriez vous différemment ?

Quand on connait son ennemi , on envisage différemment la bataille... Je ne savais pas à l'époque ce qu’était une crise d’angoisse. C’est pourquoi j’ai encore plus paniqué, je pense. Le cerveau a besoin d’expliquer en permanence ce qu’il se passe. Il a besoin d’avoir des réponses. Quand on ne sait pas, on a tendance à imaginer le pire... Aujourd’hui si je devais refaire quelque chose ça serait de me rassurer quand au caractère inoffensif des crises d’angoisses : non, ça n’est pas une crise cardiaque et non, je ne vais pas mourir ! Même si cela est très impressionnant à vivre, il n’y a aucun danger ! Deuxième chose que je ferais différemment : bien respirer. Les exercices de respiration aident vraiment à se calmer. Ils permettent de se concentrer sur autre chose et de reprendre un peu de contrôle dans un moment où on à la sensation de ne plus rien maitriser du tout !

Si vous deviez retenir que 3 choses qui ont le plus contribuer à surmonter vos angoisses , quelles sont-elles ?

Il y a deux choses à prendre en compte pour surmonter les angoisses : il faut faire des exercices avant et pendant les crises. Il faut bien sûr essayer de trouver l’origine de ses crises pour travailler sur le déclencheur. Pour moi les 3 choses qui ont fonctionné :

  1. L’hypnose (chaque soir pendant la période de crises)
  2. L’acceptation (ne pas lutter, ne pas combattre)
  3. Une méthode personnelle que j’ai utilisée pendant les crises (je parlais à mes angoisses)

Comment avez vous connu pas de panique ?

J’ai connu l’application Pas de Panique en tapant simplement : « application pour les crises d’angoisse sur Google ».

Parlez moi de votre blog . Quelle est sa mission ? A qui s’adresse t-il ?

J’ai eu l’occasion de passer un peu de temps sur des forums dédiés aux crises d’angoisses. Il y a deux choses qui m’ont frappées :

  • les personnes ont besoin d’être rassurées. Elles se posent énormément de questions du type : est ce que l’on peut mourir pendant une crise d’angoisse ? Est ce que je vais m'étouffer ? Est ce normal de ressentir une douleur thoracique ? Etc...
  • d’autre part, elles se sentent isolées et incomprises : Beaucoup de personnes ont l’impression d’être seules à vivre ça et que personne ne peut comprendre ce qu’elles ressentent.

 

Mon blog a pour mission :

  • D’éclaircir tous les aspects « techniques » de la crise d’angoisse et de dédramatiser la situation.
  • D’apporter du soutien et de l’espoir aux gens qui pensent qu’aucune solution n’existe.
  • De montrer qu’ils ne sont pas seuls et que les crises d’angoisses peuvent toucher n’importe qui.
  • D’expliquer les méthodes qui fonctionnent. Je donne aussi des astuces et des conseils pour apprendre à vivre avec sa nature anxieuse au quotidien.

 

Il s’adresse à tous ceux qui n’en peuvent plus de stresser en permanence et qui veulent en finir avec les crises d’angoisses.

Avez vous une dernière chose que vous souhaitez partager à la communauté Pas de Panique ?

Les crises d’angoisses ne sont pas incurables ! J’en suis la preuve vivante ! Si vous êtes déterminés et que vous osez essayer les méthodes que je préconise dans mon blog www.jevaisguerir.com, vous aurez des résultats ! La pilule miracle n’existe malheureusement pas ! Il va falloir donner un peu de votre personne et pratiquer régulièrement , mais le jeu en vaut la chandelle. Vous pouvez retourner la situation. Gardez à l’esprit que vous n’êtes pas seul à vivre cela et que les solutions sont en vous. Avancez à votre rythme car chaque « petit pas, est un pas dans la bonne direction ».

Hugo Pozzoli

Fondateur de Pas de panique !